Humour made in Polony

Natacha-Polony-350

Natacha Polony se lance dans l’humour. Autant vous le dire tout de suite, c’est mauvais. Ah, vous aviez deviné ? Certes, j’ai mentionné le nom de Natacha Polony, cela a dû vous mettre sur la piste fortement empruntée ces temps-ci de la médiocrité. Oh, je n’ai rien contre la jeune maman. Enfin presque, et c’est déjà trop, en tout cas assez pour écrire un billet, à défaut d’en recevoir.

Madame Polony s’est donc fendue d’un tweet humoristiquement humorisitique, où l’on voit une roumaine âgée faire la manche, pauvrement vêtu cela va de soit. Et Natacha, voulant sans doute surfer sur la vague de ce qu’elle croit saisir de l’opinion du peuple, de commenter : « Leonarda de retour en France pour la fashion week ». Je vous avais prévenu, ça vole haut, si haut qu’on en chamboulerait tout un champ de pâquerettes. On se situe entre la blague de Toto qui va à la boulangerie et Guy Bedos entamant courtoisement la vertu légendaire de Nadine Morano. Mais ce n’est qu’une pierre de plus à l’édifice que tente de se construire Natacha. Il s’agit en effet pour la petite fille sérieuse qu’elle est de se racheter un brin de coolitude à l’ombre lumineuse des caméras de télévisions. Et pour cela, rien de mieux que d’apparaître comme une déconneuse invétérée qui aime la bonne chaire mais reste fidèle aux valeurs traditionnelles. Seul problème: tu joues faux Natacha. Si tu continues ainsi, tu risques de finir sur France 3 à nous expliquer que la vie est plus belle dans un décor carton-pâte.

J’ai toujours défendu avec une vigueur et surtout un talent immense la liberté d’expression, surtout en ce qui concerne l’humour que j’aime noir pour dénoncer la noirceur, cynique pour dénoncer le cynisme, raciste pour dénoncer le racisme. Ce tweet est de mauvais goût, certes. Se moquer de l’habillement d’un SDF est d’une subtilité rare, si rare même que l’action devrait monter en flèche à la bourse de Paris, capitalisme oblige.

Mais elle est comme ça notre Natacha. Dans sa quête désespérée pour s’inventer une personnalité rêvée de Marianne défenseuse des vraies valeurs, elle s’est égarée là où beaucoup s’égarent : au tournant de la sincérité. Car c’est ce que ce tweet met en exergue de façon encore plus criante et criarde qu’un défilé de Galliano, période pré-nazie. Natacha n’est pas raciste, ne l’a jamais été. Mais elle se sent forcée de grossir le trait pour plaire, et parfaire la personne qu’elle rêve d’être. Celle qui dine à la table du peuple, et s’endort dans un drap tricolore. Mais, Marianne Polony, la barricade est trop haute pour toi. Toi, la chevènementiste en qui je n’ai jamais cru, tu t’es laissée grisée par la course effrénée au patriotisme le plus pur. À vouloir saisir l’air du temps, tu n’as embrassé que la bruine malodorante qui accompagne toujours les époques troublées.

Il est de bon ton désormais de mépriser les Roms, et plus généralement, ceux qui volent le pain bien blanc du français si possible de même couleur. Il faut aujourd’hui prouver qu’on aime la France de F à E à chaque coin de rue, et dénoncer ceux qui l’aiment moins. L’humour s’est engagé dans cette voie, et je n’ai rien contre, j’en suis même adepte. Mais encore faut-il une chose dont Natacha a toujours manqué : du talent. Et ce ne sont pas ses molles interventions du samedi soir, jamais relancées faute de culture face à une réponse argumentée, qui me feront changer d’avis.

Alors Natacha veut montrer qu’elle est une républicaine pur jus. Ça tombe bien, en ce moment, ça fait vendre, surout chez ceux qui se croient républicains après avoir écouté deux chroniques de Zemmour et une vidéo de Soral. Puisque désormais,  qui crie moins fort que les autres son amour de la patrie est un ennemi vendu au « système », Natacha s’égosille sans talent à hurler avec des loups qu’elle a pris pour le peuple. Mais Natacha, je te le reconnais, toi, tu n’es vendue à personne. Qui voudrait donc acheter une Marianne en carton au bonnet frigide, se donnant des airs de tape dur intransigeant mais qui transige un peu trop avec la rigueur intellectuelle?  Certes, avec un tel pedigree, tu as toujours ta chance à la Fashion Week…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s