Douce France

taubira-banania

Mes chers lecteurs, je vous le dis, je vous l’écris, ça sent le gaz. Ça sent même très fort, et c’est parti pour durer. La France semble se parer d’un duvet malodorant que même une intervention musclée de pompiers non moins musclés ne suffirait à enrayer. Vous me direz, ce n’est pas avec un coup d’Air Wick qu’on fait s’évaporer du Zyklon B. L’air du temps est vicié.

Douce France, pays où nos chères petites têtes blondes se soucient du régime alimentaire de notre ministre de la Justice. Ainsi, Madame Taubira, sans doute surchargée par son emploi du temps de ministre gauchiste laxiste communiste socialiste gaz de schiste, avait oublié la règle primordiale que tout être (blanc) civilisé se doit de suivre : manger cinq fruits et légumes par jour, chaque jour, pour toujours. Heureusement, alors que de sa démarche simiesque Christiane sortait du Palais de Justice à la recherche sans doute d’une branche où se balancer en paix, des enfants bien intentionnés se mirent à scander en coeur : « mange ta banane la guenon ». Des enfants ? Pas n’importe lesquels, s’il vous plaît. Ils étaient accompagnés de leurs parents. Des parents ? Pas n’importe lesquels, s’il vous plaît. Ils étaient accompagnés de leurs drapeaux. Des drapeaux ? Pas n’importent lesquels, s’il vous plaît. Ceux de la Manif’ pour Tous.

C’est donc à l’aune de cette divine bannière qu’eut lieu cet acte de solidarité culinaire extrême. Malheureusement, comme souvent, certains à la larme un peu facile, s’émurent d’un tel événement, le qualifiant de raciste. C’était sans compter sur nos vigiles de la démocratie et du vivre-ensemble, j’ai nommé Florian Philippot et autres patriotes du dimanche, qui nous gratifièrent d’une réaction, je dois le dire, fort à propos. Ils commencèrent par décrédibiliser ces bobos de journalistes, demandant des preuves, et laissant libre-cours à la ferveur qu’on connaît douce et délicate de l’internaute éprouvant pour l’étranger une amitié que je qualifierais de limitée. Dès lors fleurirent sur les forums des noms d’oiseaux, et plus généralement, à l’attention de Madame Taubira, la description détaillée d’un bestiaire animalier complet. Qui a dit que les électeurs tricolorement enflammés étaient incultes ?

Nous voilà donc arrivés au point où il est de bon ton de trouver, en se parant de vertus républicaines, justification par tous les moyens possibles, de propos auxquels je préfèrerais même un deuxième tome du livre d’Alessandra Sublet. C’est vous dire… Mais je vous vois déjà m’accuser de céder facilement à la caricature, et vomir l’électeur FN par pur principe idéologique. Que nenni, je m’inscris en faux. Si je vomis, c’est que la banane qui fut mon dessert de ce midi a, désormais, un drôle de goût.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s