Ils sont fous ces Gaulois

Drapeau France Coq Football

Ah le Français… Espèce prospérant en Gaule depuis des siècles. Tantôt moquée pour son humeur imprévisible, tantôt louée pour son Histoire et ses idées, souvent incomprise par ces idiots d’Anglais, toujours méfiante à l’égard d’une peuplade blonde à moitié civilisée venue de l’Est. Moitié latins, moitié germains, complètement Français. Oui, c’est bien nous, et surtout moi, puisque je compte double.

C’est surtout ce que serait tenté de dire le suiveur étranger, donc moins brillant que le gaulois, de l’actualité française. Ainsi est paru un sondage montrant que 43% des Français réclament un changement de politique de la part de François 1er, et 30% une reprise en main de notre souverain sur sa politique. Moins de deux ans après l’élection présidentielle, voilà qui devrait renforcer le cliché dans lequel j’ai abondamment versé, selon lequel les Français sont impulsifs et ont l’esprit vagabond. Et pourtant, je n’en crois pas un mot.

Certes la communication désastreuse de l’Elysée et de Matignon n’embellissent point le tableau du pouvoir actuel, mais je gagerais un bras qu’une autre majorité aurait eu à subir le même flot d’opinions défavorable. Non, le Français n’est pas volage. C’est même tout l’inverse. Devant une offre politique qui ne varie point, celle pourtant honnie de l’austérité cuisinée à toutes les sauces toujours trop acides, l’opinion ne varie point. L’équation est stable et le restera, tant que courage et politique ne reviendront pas sur leur divorce.

Tout au plus le Français moyen que tu es, lecteur, est-il réduit à disserter sur des questions sociétales, ou sur le régime hyper-protéiné du chef de l’Etat. Les débats sont honorables et intéressants, si l’on omet les forums en tous genres, mais semblent chasser des esprits que nos cravates engouvernées ont depuis longtemps démissionné du rapport de force politique.

Puisqu’à tout va l’on serine la dette comme problème, et la rigueur comme solution, la politique se dessaisit naturellement de ce qui pourtant fait sa sève : la direction de l’économie. Mais ce mot est banni des plateaux TV, puisqu’il paraît qu’il terrorise la ménagère de plus de 50 ans.

Voilà qui explique bien des sondages et bien des incompréhensions. Puisque l’on nous explique qu’avoir du courage c’est désormais ne plus en avoir, et qu’accepter la donne même si l’on sait le jeu truqué est devenu la règle, je m’en vais provoquer mon ombre en duel pour harcèlement.

Publicités

2 réflexions sur “Ils sont fous ces Gaulois

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s