Nouvelle tour à New York: vous l’aurez bien cherché!

World_Trade_Centre_Twin_Towers_New_York

Je le confesse volontiers, le 12 septembre 2001, la moindre barbe un peu trop saillante m’eût fait dégainer le colt 45 dont j’avais fait l’acquisition la veille. Il faut dire, les sarrasins venaient juste de faire tomber les Tours jumelles, comme deux vulgaires quilles à peine plus solides qu’un cuissot d’Angela. Et pourtant, la bougresse a du mollet, croyez-moi. Bref, ce n’est qu’après le saccage de deux épiciers arabes que je pus enfin, en ce lendemain de 11 septembre, retrouver mon calme et siroter mon café avec deux croissants. Non !!! Pas de croissants. Etes-vous fous ? C’est le symbole du mahométanisme. Donc café avec pains au chocolat. Non !!! Pas de pains au chocolat. Je me l’étais fait volé par un djihadiste de 10 ans chérissant le ramadan plus que sa génitrice. Si, c’est Copé qui l’a dit.

Voyez donc dans quel état la bonne âme que je suis se trouvait en ce début de septembre 2001. Je pleurais de bon coeur sur la bannière étoilée, et faillis faire mon coming-out lorsque George W. Bush apparut dans les décombres vêtu de son plus beau treillis.  J’opinais du chef chaque fois que parvenait à mes lobes auditifs la douce expression de guerre contre le terrorisme. J’appris à épeler Afghanistan sans une faute, et bientôt Iraq. Je vomis Dieudonné dès qu’on se mit à le vomir, avant d’aller à la cave visionner l’intégrale de ses spectacles brillants. Je jetai d’un élan gracieux ma machine à laver Laden par le balcon, manquant d’assommer une kippa qui passait par là, à laquelle je fis promptement mes excuses les plus plates pour la machine à laver puis la Shoah, lui assurant que dans son malheur il fut heureux, car c’eût pu être la gazinière voire le four.

En définitive, vous le voyez, j’étais quelqu’un de bien.

Puis les guerres ont passé. Guantanamo s’est remplie. Sadam s’est fait pendre, Oussama a gagné la première émission de Splash. Jésus n’est toujours pas revenu, ça commence à faire 2000 ans de retard. Bush est parti, Obama est arrivé, ça n’a (presque) rien changé. La couleur des bombes et le bruit des balles restent les mêmes, et l’alternance démocratique aux USA est une farce dont même la statue de la liberté rit en silence.

Alors voilà, nos amis les yankees inaugurent une tour nouvelle, toujours plus haute, en lieu et place des tours jumelles tombées il y a déjà douze ans, au temps où Age of Empires n’était qu’un jeu. Je vous le dis, chers cowboys, vous jouez avec le feu. Vous le savez, pourtant, que les barbus ont découvert la nouvelle technologie qu’est l’avion. Vous le savez, qu’une piste d’atterrissage verticale n’est pas pour leur déplaire. Vous le savez, que la dernière mode au Yémen est d’avoir un moulage de son visage dans cette même paroi. Et pourtant vous vous obstinez. Ultime provocation, cette tour fait 1776 pieds. Pour les moins incultes de vous, lecteurs, l’allusion suinte le patriotisme made in Hollywood. Vous savez, celui qui gâche la fin de 98% des productions américaines, quand John préfère à la pulpeuse Sandy les 25cm en bois dur de la bannière étoilée…

Non, décidément, un peu de bon sens ne ferait pas de mal au pays du burger.

Publicités

2 réflexions sur “Nouvelle tour à New York: vous l’aurez bien cherché!

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s