Année surannée

cynisme

Con se le dise, l’année 2014 sera sans doute aussi longue et ennuyeuse que 2013. Aussi longue, je ne prends pas de risque, le calendrier 2014 de Clara Morgane m’en a apporté la preuve. Aussi ennuyeuse… Voyez plutôt.

Le séant des étudiants continuera de se manifester douloureusement lorsque viendra le temps de la facture EDF.

Le néologisme compulsif continuera d’être le sport favori de certains professeurs d’université dont le salaire se trouvera dès lors pleinement justifié et les étudiants pleinement béats. D’autres professeurs continueront d’habiller leurs réflexions d’un esprit critique qui dérogera savamment et heureusement à la règle de l’esprit sain.

Le vide intersidéral et sidérant continuera d’agiter la lucarne imagée qui sauve chaque soir d’un mortel ennui des repas entre gens n’ayant plus rien à se dire. Quoique, obéissant et discipliné tel que vous me connaissez, je me soumettrai à une règle apparue il y a peu, vendue à grand renfort de rires exagérés et vêtue de médiocrité : je ne toucherai pas à mon poste.

La quenelle continuera de choquer les esprits simples dans un corps simple. En Somalie, en revanche, on continuera de rêver de quenelle. Voilà, j’ai fait mon quota de démagogie bienheureuse et satisfaite d’elle-même, je peux donc m’en retourner violer des femmes de chambre au Sofitel du coin, il paraît qu’on ne risque pas grand chose.

L’austérité achèvera d’achever des peuples déjà achevés, inaugurant au passage un concept d’un nouveau genre : le remède qui donne la fièvre.

De fièvre il sera d’ailleurs toujours question quand il s’agira d’aller applaudir les spectacles de commedia dell’arte, chaque week-end, dans des stades résonnant d’insultes pour pas un (ballon) rond. Les joueurs de football continueront de signer dans des clubs car « Le projet sportif et le discours du coach m’ont séduit, et j’espère donner du plaisir aux supporters ». Le ballon ovale continuera sa mue, au point de méchamment ressembler à son cousin qui roule droit et sans surprise. Les records du monde et de l’univers galactique continueront de pleuvoir comme au jour du déluge, sans jamais qu’un biceps gauche un peu trop proéminent où une foulée douteuse n’éveille en nous le moindre soupçon. Pourvu que nos amis les sponsors continuent de nous faire rêver –presque- bénévolement.

La bourse continuera de prospérer comme en 2013. La mienne continuera d’espérer comme en 2013, 2012, 2011, 2010… Quoique je vous en aie touché mot il y a un instant, les chambres du Sofitel ne sont pas si chères.

Marine continuera de faire rêver ceux dont les rêves ont été déçus et déchus. Il faut dire, ma bonne Dame, qu’au château de Saint-Cloud, Sieur Mensonge et Dame Communication siègent à la place du Roi, partageant les mets les plus fins avec une planche de surf des plus modernes, de celles qui permettent de surfer aisément sur n’importe quelle peur.

La gauche qui signe PS au bas de ses lettres continuera par sa gaucherie d’alimenter une flamme tricolore pourtant déjà vaillante. Mais on me fait signe en régie que Claude Sérillon est passé du canapé rouge à l’oreillette rose, prenant en main la communication de l’Elysée Palace. L’image qui compte plus que le son, voilà le mur dans lequel nous fonçons, ayant franchi depuis bien longtemps le mur du son.

Plus que trois ans et demi à effectuer quant à la peine dont nous avons écopé pour vol de pain au chocolat, soit jusqu’à la prochaine élection présidentielle. D’ici là, tâchons de rester prudent, car les accusations de la sorte risquent de pleuvoir dru sur nos parapluies qui faiblissent déjà.

Le souverain poncif continuera d’être : « le racisme c’est mal ». Alléluia, le racisme sera disparaîtra donc en 2014. Harlem Désir pourra donc refermer les portes ouvertes qu’il a gaiement enfoncées depuis trente ans.

Silvio sera élu en 2014 empereur à Rome, après un énième come-back retentissant. Il aura su trouver les mots justes pour convaincre que 54 ans de différence, somme toute, ce n’est qu’une broutille. Un argument pénétrant. J’ai donc hâte d’arriver à ma 55ème année. Allez savoir pourquoi.

Nos amis les acteurs continueront de bronzer sous les flashs en montant en rangs serrés des marches anonymement drapées de rouge à Cannes. Ils ne manqueront point l’occasion de rendre un hommage vibrant au dernier réalisateur mort en date, vous savez, celui qui se battait pour avoir des subventions et dont la profession ignorait l’existence jusqu’au décès salvateur.

Nos amis les acteurs, toujours eux, sauront se fendre de quelque discours révolutionnaire, embrassant d’un courage devant lequel je me prosterne, la cause du bien contre le mal, du juste contre l’injuste, du vrai contre le faux, du beau contre le laid, mais aussi de la niaiserie contre la pensée. Le temps béni où Victor, Arthur et Alphonse débattaient de la fonction du poète, de l’artiste dans la société, s’éloignera donc d’une année de plus. Comme de bien entendu.

Quant à moi, lecteur adoré, je continuerai de vous  vomir ma mauvaise foi cynique, qui ne refuse jamais cependant l’habit de vérité. Je vous souhaite donc avec une sincérité cahuzaquienne une merveilleuse année 2014.

Pierre Guidez

Publicités

4 réflexions sur “Année surannée

  1. ça fait cinquante ans que la droite et la gauche nous vomissent leurs conneries ,pour en arrivée la aujourd’hui , avant de tapez sur le front national ,y a du boulot avec les socialos et l’u m p ???

    • Gérard,

      Je vous remercie d’avoir pris le temps de commenter sur ce blog qui débute. Pour en venir au fond, en effet, il y a « du boulot » avec le ps et l’ump, mais pour ma part j’ajoute à la liste le Front National. Libre à vous de contester cette position, par commentaires si vous le souhaitez, j’ai pour politique de n’en modérer aucun.

      Ce qui est certain, c’est que oui, je « tape » sur le FN. C’est assumé, au même titre que mes critiques à l’égard du PS et l’UMP. Le contenu du blog en témoigne. J’avance donc à visage découvert, car une satire qui se voile le visage ne peut se targuer d’une quelconque crédibilité.

      Bien à vous,
      Pierre Guidez

    • Cher lecteur, lectrice

      Je vous remercie. Le blog débute, n’hésitez pas à me donner un petit coup de pouce, en partageant mes articles. Il serait le bienvenu.

      Au plaisir de vous revoir sur le blog
      Pierre Guidez

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s