Gouvernement : la nouvelle saison est enfin arrivée !!!!

AFP_1207041820.jpg

 

Toute ressemblance avec une personne existante ou ayant existé est d’un fortuit évident !

 

Premier Ministre : Jésus Christ.

 

Sans qu’il soit besoin de discourir plus avant, son nom s’impose à nous. Jésus. Jésus Premier ministre. L’animal déambule dans les rues à moitié nu, un pagne à peine noué sur les hanches. C’est à coup sûr le sex symbol capable de faire avaler le mariage pour tous à Christine Boudin. Oui. Christine avale. Et puis, soyons honnêtes, Jésus est sacrément (c’est le cas de le dire) sacrément burné : un gars capable de claquer un moonwalk sur la mer morte par les temps qui courent avec la floppée de bombes qui tombent, est à coup sûr tout sauf une bourse molle. Jésus Premier ministre! Amen bordel.

 

Ministre de l’Économie : Jérôme Abuzac.

 

Abuzac pardi. Au moins, on serait fixé d’entrée. Plus besoin de faire semblant de croire à la virginité des ministres, Abuzac est dans la place. Jadis banni de la vie politique française, le voilà de retour parmi les gueux de son espèce, le poil fier et l’œil venimeux. Il profite ainsi de la vieille règle française qui veut qu’en matière de mensonge/faux et usage de faux/achat de voix/corruption/ viol/détournement de fonds/soutien à potentiel dictateur/coopulation fortuite avec un animal de compagnie la mémoire collective s’efface tous les six mois environ. Attention tout de même chez les intolérants au lactose, le petit suisse, consommé à l’excès, peut provoquer vomissures et autres reflux intestinaux, dont l’odeur de pourriture égale presque celle de la fiente de goéland un soir d’orgie à Arcachon.

 

Ministre de la Justice : Jean-François Codé.

 

Garde des Sceaux lui irait comme un gant. Des sceaux, des casseroles, il en a gardé toute sa vie, poussant même le vice à garder toujours près de lui une drôle d’odeur de panier de crabe. De plus, avantage non négligeable en ces temps de vache maigre, Jean-François connaît sur le bout des doigts l’itinéraire pour se rendre au Palais de Justice.

 

Ministre de l’écologie: Kim Jong Un.

 

Le dirigeant Nord Coréen. Et pourtant… Et pourtant il l’avait voulu ce poste Jean Vincent Plaqué. Contre vents et marées il avait lutté pour enfin s’octroyer un portefeuille ministériel. Il avait su défendre l’austérité, puis lutter contre l’austérité, puis défendre l’austérité, puis lutter contre l’austérité. Mais voilà, ses efforts n’ont pas su faire oublier son accent français à couper au couteau quand il vomit sa palabre en coréen. Défaut dont on ne peut affubler le joufflu Kim Jong Un. Voilà qui suffit à emporter la décision de François Hollande, d’autant plus qu’en matière d’économie d’énergie, Kim Jong Un sait y faire : il ne pourvoit en électricité qu’un quart de son pays. Voici assurément un humaniste de fort bon poil, conscient du péril qui pèse sur nos générations futures. De plus on me souffle dans l’oreillette qu’il serait favorable au nucléaire. Non, décidément, il avait tout pour faire une entrée triomphale au gouvernement.

 

Ministre de la Culture : Rama Fade.

 

Ouf ! C’était moins une avant que Christian Estourbi ne lui pique le poste. Les joies de la discrimination positive. La France perpétue donc la grande tradition sarkozyste consistant à faire du gouvernement un casting digne du dernier Besson. Faisant montre des talents d’humoriste qu’on lui connaît, François Hollande place sa nouvelle caution certifiée label immigrée à la droite de DSK lors du conseil de ministres, sachant le léger penchant de ce dernier pour les femmes exotiques. Mais n’est pas Nafissatou qui veut, et la douce Rama n’offre guère de résistances aux avances du mâle en rut. Il faut dire, la dame a oublié depuis bien longtemps ce que dignité et pensée politique voulaient dire, préférant à cela l’avancement ridicule de sa burlesque carrière.

 

 

Ministre des Sports : Adolphe Hitler.

 

Rien de mieux qu’un petit prof de sport bien teigneux, la moustache nerveuse et l’œil frustré, pour faire perdre quelques tours de tailles aux addicts des selfies et autres séances d’autocontemplation masturbatoires. Chaque matin, un jogging d’une quarantaine de kilomètres à parcourir en moins de 12 minutes (on a l’âme SS ou on ne l’a pas, donc vous allez me niquer ces sous hommes de kenyans et fissa, enfin schnell quoi). Le tout au son rutilant de la chevauchée des Vache-qui-rit, remix quelque peu hasardeux de la Chevauchée des Walkyries du divin Wagner. Un sacré farceur ce Führer. Heureusement, après l’effort, le réconfort : une bonne douche froide suivie de l’application délicate du déodorant Nart-heil sous l’aisselle droite, l’occasion de lever le bras droit bien haut et de réaffirmer son amour pour le bel Adolphe.

 

Ministre des bassins industriels en difficulté : DSK.

 

Imaginez le tableau : DSK pénètre un bassin vulnérable, offert, éreinté par des années de chômage et de misère sociale, tout plein de femmes de chambres à l’œil acoquineur. Enfin, enfin DSK est de retour aux juteuses affaires gouvernementales. L’homme est un dur. Raide à souhait sur ses convictions libérales, profondément convaincu qu’il est riche, et qu’il vous emmerde allègrement, il se déclare expert en redressement productif. Grâce à son appareil ministériel surdéveloppé, il saura tout redresser sur son passage. Et sans les mains, s’il vous plaît.

 

Ministre de la Guerre et des suppositoires : Bernard-Henri Sévit.

 

La crinière au vent, les pellicules en flocon, je le vois déjà interrompre en simultané tous les JT, les divertissements, les magazines, les télé réalités, The voice kids et autres réjouissances pédo-pornographiques ahanant à tue-tête la nécessité d’envahir l’Ukraine. Et pour cause, il y a oublié ses mocassins soigneusement cirés lors de son dernier voyage barricadesque. Sa fonction de ministre des suppositoires est le seul remède à l’heure actuelle contre ses crises intenses de diarrhée verbale.

 

Ministre de la Magie : Benjamin Netanyahu.

 

Quel merveilleux magicien que le premier ministre israélien. Faire passer la mort d’enfants, de femmes et de vieillards pour une vulgaire opération de légitime défense… Je dis chapeau l’artiste. La légende veut qu’Achille Zavata en personne ait passé un coup de téléphone au dirigeant hébreux pour le féliciter. Il se murmure même que le cirque Grüss prépare une offre dantesque pour s’attirer les talents de ce prestidigitateur que d’aucuns qualifient de « magicien du siècle ». Il faut dire, depuis qu’ils siègent à la même table, l’ami Benjamin a lié avec le petit Adoplhe une amitié forte, passionnée, certains disent même charnelle… Il peut donc désormais bénéficier de tous les conseils adéquats pour mener une guerre d’épuration, en application du Manuel des Crimes contre l’Humanité que l’ex chancelier du regretté IIIème Reich a bien voulu lui prêter. En retour de quoi, Benjamin a promis à Dolphie de l’initier à la circoncision.

 

Ministre des affaires électorales : Mouammar Kadhafi

 

Si c’est tout-à-fait possible. On peut être mort et occuper un poste ministériel. Surtout quand c’est Jésus le Premier ministre. #résurrection ma gueule. Certes, le petit Mouammar n’était pas très chaud pour s’asseoir à la même table que Bernard-Henri Sévit. Mais depuis que Rama lui a promis de faire partie de sa garde d’amazone, Mouammar miaule comme un chat qui a retrouvé ses croquettes.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s